La montagne d’Aucelon

L’association des Marcheurs Nus du Val de Roanne avait décidé de finir l’année par une rando hivernale en raquettes. La météo en a décidé autrement. Pas la moindre trace de neige sur les hauteurs dioises et même guère plus que quelques plaques sur les sommets du Vercors. Mais en ce dimanche ensoleillé après Noël, on est trois, Francis, Bernard et moi, à se retrouver pour une balade sur la montagne d’Aucelon.
Départ au fond d’un vallon, au bout de quelques kilomètres de piste, sous les antennes du relais TDF. A l’ombre la fraîcheur est bien présente, le sol largement givré, mais on se réchauffe en montant, en arrivant au soleil. Un petit vent du sud rafraîchit tout de même l’atmosphère et incite Francis à rester habillé. On rejoint la ligne de crête herbeuse que l’on va suivre tranquillement. Sur le coté, le vide et, en bas, la vallée de la Drôme, ses villages et ses hameaux disséminés au milieu des champs. Puis les sommets arrondis et boisés du Diois, plus loin les falaises du Vercors, plus loin encore les pics du Dévoluy. On pourrait continuer longtemps à suivre cette bordure du massif, mais les jours sont courts et il faut à regret faire demi-tour.


The association of the Naked Walkers of the Val de Roanne had decided to end the year by a winter hike on snowshoes. The weather has decided otherwise. Not a trace of snow on the heights of the Diois area and even little more than a few plates on the summits of the Vercors. But on this sunny Sunday after Christmas, we are three, Francis, Bernard and I, to meet for a walk on the mountain of Aucelon.
Departure at the bottom of a valley, after a few kilometers of track, under the antennas of the relay TDF. In the shade the freshness is present, the soil largely frosted, but one heats up while climbing, arriving in the sun. A small south wind refreshes the atmosphere and encourages Francis to stay dressed. We reach the grassy ridge line which we will follow quietly. On the side, the void and, below, the valley of the Drôme, its villages and its hamlets scattered among the fields. Then the rounded and wooded summits of the Diois, farther the cliffs of the Vercors, farther still the peaks of Dévoluy. We could continue to follow this edge of the massif for a long time, but the days are short and we must withregret turn around.


1 réflexion sur « La montagne d’Aucelon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *