Courir

Durant une dizaine d’année, courir a été une nécessité! Une véritable drogue! Il me fallait mes deux ou trois entrainements hebdomadaires. Je comptabilisais les kilomètres parcourus, calculais mes performances, emmenais mes chaussures dans tous les déplacements professionnels ou familiaux, et participais à toute sorte de compétition du 10 km à l’ultra marathon en passant par les courses de côtes et les trails. Cette époque est quelque peu révolue, suite à des problèmes de santé et, il faut bien le dire, aussi à l’âge. Mais courir reste un plaisir que j’aime pratiquer occasionnellement. Alors, bien sûr, l’idée de courir nu s’impose naturellement. Mais les lieux propices ne sont pas nombreux. Il m’est arrivé néanmoins de trouver des occasions sur des chemins isolés ou sur des plages lors de vacances.

Courir, même très brièvement, est aussi pour moi une façon d’extérioriser un moment de plaisir fort, un moment de parfaite harmonie avec l’environnement.


For ten years, running was a necessity! A real drug! I needed my two or three weekly training sessions. I counted the kilometers traveled, calculated my performances, took my shoes on all the professional or family trips, and participated in any kind of competition from 10 km to the ultra marathon, races and trails. This period is somewhat past, due to health problems and, it must be said, also at the age. But running is still a pleasure that I like to practice occasionally. So, of course, the idea of ​​running naked is naturally required. But the propitious places are not numerous. I have nevertheless found opportunities on isolated roads or on beaches during holidays.

To run, even very briefly, is also for me a way of exteriorizing a moment of strong pleasure, a moment of perfect harmony with the environment.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?