Geocaching

Le geocaching, c’est en quelque sorte le mélange de la chasse au trésor de notre enfance et de la technologie du positionnement par satellite.
Tout a commencé le 1er mai 2000 lorsque l’armée américaine a cessé de dégrader le signal de ses satellites pour les applications civiles. Il devenait dès lors possible d’utiliser un GPS pour se repérer et s’orienter de façon précise. Dès le 3 mai, un américain, Dave Ulmer , publie les coordonnées d’une cache sur un forum de passionnés de systèmes de navigation par satellites. La cache est trouvée trois jours plus tard. C’est le début d’un loisir (qui peut être sportif) qui va se développer avec la généralisation des récepteurs GPS grand public.
Pour jouer, c’est simple: il suffit de chercher sur internet les coordonnées des caches qui existent déjà près de chez soi, ou près d’un lieu de vacances, de les enregistrer sur son gps et de partir a leur recherche. Des caches, il en existe des centaines de milliers dans le monde entier dont plus de 18 000 rien qu’en France, et il s’en crée tous les jours. Elles peuvent se trouver en pleine ville comme au sommet des montagnes, dissimulées sous un tas de pierre, entre les briques d’un mur ou les racines d’un arbre… cela peut être un boite en plastique type tupperware , une boite métallique enveloppée dans un sac de plastique pour être étanche comme une petite boite de film.
Chaque cache recèle un logbook ou registre des visites sur lequel le trouveur marque son passage et quelques objets symboliques sans valeurs. La règle est, si l’on prend un objet, d’en laisser un autre. Puis de soigneusement replacer la cache exactement à sa place pour le suivant. Finalement de signaler son passage sur le site geocaching.com qui recense l’ensemble des caches existantes et tient à jour l’actualité de chaque cache.
C’est donc un loisir simple qui ne demande pas, à part le récepteur gps, d’équipement particulier. Et comme bon nombre de caches sont situées dans des endroits isolés, en pleine nature, pourquoi ne pas mêler l’intérêt d’une recherche au plaisir de la nudité. Il suffit de bien choisir son objectif et voilà qui peut donner un attrait supplémentaire à une randonnue.
(article pour Naturisme Magazine de novembre 2010)

Après avoir trouvé un certain nombre de caches, je me suis enfin décidé à en poser une. Mais je tenais à un critère important: que cette cache soit cherchable en tenue de nudité.
Je suis donc reparti pour un repérage sur mon itinéraire préféré entre Pomarey et Vararey. Passée la première partie du chemin où trois caches existent déjà, j’ai rejoint la piste forestière qui arrive du col de la Charmette. C’est une piste large, mais privée et interdite à la circulation en dehors des forestiers, peu fréquentée. J’en ai d’ailleurs souvent parcouru des tronçons nu. Il me restait à trouver l’endroit exact de la cachette. J’ai d’abord envisagé la ruine d’une ancienne maison, au bord de la piste. Puis j’ai aperçu un groupe de mouflons qui traversait un champs en pente tout à proximité. Ça été le déclic. La cache serait posée là, au bord de ce pré, en lisière de la forêt, à l’écart de la piste, donc bien plus pratique pour y rester nu en toute tranquillité.
J’ai soigneusement relevé les coordonnées du lieu et j’y suis retourné quelques jours plus tard pour la dépose de la boite.


Geocaching is sort of a mix of our childhood treasure hunt and satellite positioning technology.
It all began on May 1, 2000 when the US military stopped degrading the signal from its satellites for civilian applications. It was then possible to use a GPS to locate and orient itself precisely. As of May 3, an American, Dave Ulmer, publishes the coordinates of a cache on a forum of enthusiasts of satellite navigation systems. The cache is found three days later. It is the beginning of a leisure (which can be sporting) that will develop with the generalization of GPS receivers general public.
To play, it is simple: just search on the Internet the coordinates of the caches that already exist close to home, or near a place of holidays, to record them on his gps and to go in search of them. There are hundreds of thousands of caches around the world, including more than 18,000 in France alone, and it is created every day. They can be in the middle of the city or on top of the mountains, hidden under a pile of stone, between the bricks of a wall or the roots of a tree … it can be a plastic box type tupperware, a metal box enveloped in A plastic bag to be waterproof like a small box of film.
Each cache contains a logbook or register of visits on which the finder marks his passage and some symbolic objects without values. The rule is, if one takes an object, to leave another. Then carefully reposition the cover exactly in its place for the next. Finally, it is worth mentioning its passage on the site geocaching.com which lists all the existing caches and keeps up-to-date the actuality of each cache.
It is therefore a simple leisure that does not require, apart from the receiver gps, particular equipment. And since many caches are located in isolated places, in the middle of nature, why not mix the interest of a research with the pleasure of nudity. All you have to do is choose your goal and that can give an added attraction to a naked hike.
(Article for Naturism Magazine of November 2010)

After finding a number of caches, I finally decided to put one. But I wanted an important criterion: that this cache be searchable in nudity outfit.
So I left for a spot on my favorite itinerary between Pomarey and Vararey. After the first part of the road where three caches already exist, I joined the forest track which comes from the Col de la Charmette. It is a wide, but private and prohibited trail outside the forest, uncrowded. I have often traveled naked sections. I still had to find the exact location of the hiding place. I first considered the ruin of an old house on the edge of the trail. Then I saw a group of mouflons crossing a sloping field nearby. That was the click. The cache would be laid there, at the edge of this meadow, on the edge of the forest, away from the trail, so much more convenient to remain naked in peace.
I carefully noted the coordinates of the place and returned a few days later for the set up of the box.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?